post

NOTRE COLLECTION PRINTEMPS ETE 2018

Nous sommes encore dans l’hiver qui nous semble une éternité, avec la vague de froid qui vient de passer,  mais la nature nous réserve des surprises, à chaque saison, dans quelques jours les oiseaux vont recommencer à chanter et les étoiles ne seront plus seulement dans les yeux des enfants, mais elles viendront également consteller leurs vêtements, en partie grâce à de nouveaux tissus, la mode c’est comme la nature à chaque saison elle renait, elle se renouvelle, elle revient avec de nouveau tissus comme un pied de nez à la morosité et nous propulse dans un monde imaginaire. La collection printemps été de nos tissus se veut résolument décalée, colorée et ludique… et cela fait un bien fou.

Le printemps-été 18 joue de la transparence et de la matérialité́ franche, met en lumière des volumes incroyables, s’agite avec la brillance et les sons, nos tissus s’appuient sur les valeurs éco-responsables pour inventer une séduction contemporaine, optimiste, ludique, scientifique et fantastique.

La saison sera colorée

Nos stylistes ont identifié 5 points forts à retenir : la couleur en étendard, l’air et l’aisance, les surfaces faussement fragiles, une nature de synthèse éclatante, et dernier point fort : des influences street art & crafts. Première tendance : la couleur. Elle prend la parole dans tous les niveaux de marchés, en « signal », en « simplicité fraiche ». La couleur nette s’affiche sur des unis riches en texture, sur des armures fantaisies, elle vivre sur des tissus et des cuirs fluides aux reflets soyeux ou plastiques. Elle dessine en bi ou tri-couleurs simples (pour des carreaux, rayures et fleurs) des dessins généreux avec des aplats et des contrastes inhabituels, et aussi des accessoires graphiques et dynamiques, artificiels et sympathiques. C’est globalement éclatant de gaité.

La tendance « de l’air et de la transparence » développe des jeux de transparences et des superpositions calques, des produits aux poids minimes pour des volumes amples et généreux. Des tissus imprimé en lange avec des étoiles, qui nous font rêver a de magnifiques turbulettes de naissance. On note un grand travail sur les ajourés en cuir ou en textile, des armures aérées sur des poids plus lourds, aux comportements alanguis. Des incisés, des jeux d’opacité́ et d’espaces dans les dessins où les fonds s’expriment toujours en fantaisie. Quant aux développements en impression 3D, ils promettent des renouvellements intéressants tant dans le vêtement, que la chaussure ou le bijou.

3eme point fort du printemps été 2018 : les surfaces faussement fragiles. C’est à dire des silhouettes qui offrent une complémentarité d’aspects dans les produits. D’un côté, la rusticité́ s’affine en textile et en décors et prend des allures faussement fragiles, alors que du coté cuir et accessoire, elle garde une expressivité́ brute. Cela donne des illusions d’usures en jacquard ou en broderies, aux aspects toujours propres, des griffures et rides marquetés en cuir, des effilochés ou abimés en accessoires.

4eme tendance : une nature urbanisée, maîtrisée et inventive. Cette tendance fait la part belle au renouvellement des lins travaillés en mélanges, aux enductions synthétiques, aux wax avec des sonorités papier qui révèlent une nature magnifiée et ultra sophistiquée. Cela se manifeste par des feuillages, des jungles scientifiques et des herbiers technologiques, des inclusions de natures pour des boutons ou des agrafes, des 3D plus fabuleux que nature ou des dessins d’animaux artificiels en cuir.

Enfin, dernier point fort du printemps été 2018, les influences street art & crafts qui parlent cette saison du primitif et de l’ethnique avec une écriture contemporaine et vivante, influencée par les graffeurs et le quotidien urbain. Des dessins et produits aux mixages plastiques, des influences tye & dye s’affichent sur des produits techno sports, des tweeds et des broderies revisitées en toucher et en couleur. Des accessoires pimpants mélangent les influences et les techniques tandis que le cuir se pare de décors graphiques, d’effets de paille ou de traitements assombris, un rien chamanique.

La collection printemps-été, nous laisse imaginer une collection de jupe, robe avec des looks imprimé, doux qui peuvent être en coton, c’est toute  la magie de la confection

post

Comment recycler les textiles ?

À un certain moment, les vêtements usés ne sont plus portés et deviennent des déchets. Ils peuvent aussi être trop petit, qui ne sont plus à la mode ou abîmés ou tout simplement qui ne riment pas à votre goût. Pour faire de la place alors aux nouveaux vêtements achetés, il faut vous en débarrasser. Cet article vous donnera des conseils sur la manière de recycler les textiles.

Les avantages du recyclage de textile

Le recyclage des vêtements permet dans un premier temps d’aider les personnes en difficulté étant donné que vous leur procurez des habits qui leur sont indispensables et que pour vous, ces vêtements n’ont plus d’intérêt. Vous gagnerez également beaucoup de place chez vous pour les nouveaux habits et surtout pour bien ranger votre garde-robe. Le fait de recycler des vêtements fait aussi que vous offrez des emplois durables et stables à d’autres ménages. Il n’est pas conseillé de jeter les vêtements à la poubelle, vu que cet acte ne favorise pas du tout son recyclage.

Le recyclage de textile

Le recyclage de textile est le fait de donner une deuxième vie aux tissus qui ne sont plus utilisés. Les produits recyclables sont les linges de maison, les chaussures, les vêtements et autres. Ces derniers sont triés, découpés, hachés et effilochés pour revenir à son état initial «  les fibres textiles » s’ils ne sont plus récupérables. Ils serviront à créer des panneaux et des rouleaux isolants.

Pour les vêtements usagés, la manière de les recycler est de les mettre dans un sac fermé. Ce dernier sera ensuite déposé dans un conteneur relais. Vous pouvez aussi les donner lors des collectes c’est-à-dire dans des boutiques ou des ramassages spéciaux dans la rue. Les prospectus de ramassage sont placés dans votre boîte aux lettres. Il vous faut donc vérifier régulièrement votre boîte aux lettres si vous souhaitez recycler des habits inutiles chez vous.

post

Comment devenir designer textile ?

Dans la création de vêtements et de linge de maison, il faut dire que ce n’est pas uniquement le styliste et la couturière qui entre en jeux. Il existe aussi des designers textiles. Si vous voulez devenir designer textile, il vous est utile de suivre des formations et avoir diverses qualités importantes.

Les principales missions du designer textile

Le designer textile doit étudier et analyser le marché selon les tendances de la consommation ainsi que la concurrence. Durant ces missions, il débute par la rédaction du cahier des charges. Il assiste également le styliste dans son travail tout en exposant le résultat de ses études sur les tissus, les motifs, les couleurs et tout autre critère.

Les formations du designer textile

Pour pouvoir travailler en tant de designer textile, diverses formations sont à  suivre, notamment le CAP Arts Appliqués, le BEP Matériaux Souples et le BEP Vêtements. Mis à part ces courtes formations, il existe aussi de longues formations comme le BTS Design de mode, le Bac +3 pour obtenir un diplôme national art et technique ou DNAT, le Bac +4 auprès des écoles spécialisées.

Les qualités requises pour être un designer textile

Voici les qualités fondamentales pour devenir un bon designer textile :

  • Être créatif
  • Avoir un sens d’esthétique développé
  • Très bonne connaissance sur les textiles
  • Avoir des notions sur le processus de fabrication
  • Connaître les caractéristiques du textile et ses spécificités
  • Avoir une grande aisance relationnelle
  • Avoir un sens de négociation
  • Maîtriser la langue anglaise
  • Être à l’écoute des innovations et des tendances de mode

Il est possible que le poste de designer textile puisse évoluer. En effet, vous pouvez passer de designer textile en partenaire direct du styliste. Il faut néanmoins beaucoup d’expérience dans le domaine pour bénéficier de cette promotion. Devenir styliste est aussi possible selon les compétences du designer textile. Il doit juste suivre des formations répondant aux diplômes requis pour ce poste.

 

post

Comment enlever des taches de moisissure sur un tissu ?

Généralement, lorsque vous mettez vos vêtements dans un carton pour un long moment ou pour les ranger avant la nouvelle saison, les tâches de moisissure peuvent s’y poser, surtout si le carton est placé dans la cave ou dans un lieu humide. Voici quelques solutions qui peuvent vous aider à enlever des tâches de moisissure sur un tissu.

Utiliser le bicarbonate

Le bicarbonate, disponible auprès des épiceries ou des supermarchés, est un produit qui peut très bien vous aider à vous débarrasser des tâches de moisissure incrustées sur vos tissus. C’est une solution facile à appliquer. Mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate dans 10 cl d’eau. Tamponnez ensuite les tâches à l’aide d’une éponge imbibée par cette solution. Un chiffon doux peut remplacer l’éponge si vous n’en avez pas. Lavez le linge normalement après ces étapes. Notez que cette astuce est applicable pour les tâches récentes.

Recourir au vinaigre blanc

Le  vinaigre blanc est aussi une solution efficace pour enlever les tâches de moisissure sur vos vêtements. Pour le préparer, rajoutez dans 25 cl de vinaigre blanc du jus d’un citron surtout si les tâches sont résistantes. Prenez du bicarbonate de soude (une cuillère à soupe). Faites sécher le tissu et après vous pouvez procéder à son lavage.

Employer l’ammoniaque

Pour les tâches très résistantes, la meilleure solution à utiliser est l’ammoniaque. Étant un produit irritant, il faut porter des gants avant son usage. Dans un demi-verre d’eau, mettez une cuillère à soupe d’ammoniaque. Prenez, soit une éponge soit un chiffon propre, et tapotez sur les tâches jusqu’à ce qu’elles disparaissent. Dans le cas où les tâches ne veulent pas disparaître, rajouter de l’ammoniaque.

Bref, avec ces différentes sortes de solution pour enlever les moisissures du tissu, vous n’aurez plus à jeter vos vêtements s’ils ont des tâches. L’eau de javel, le borax et le savon de Marseille font aussi partie des produits qui peuvent très bien ôter les tâches.